Skip to content

Uapashkuss veut protéger des lieux sacrés à la base d’une spiritualité millénaire | COP15

The huit websites are distributed in Québec and Labrador, between the embouchure of the Moisie rivière, south of the Côte-Nord, and the George rivière, in Nunavik.

Ils correspondent à des endroits clés fréquentés traditionnellement par les Innus lors de leurs périples annuels au cœur de leur immense territory, le Nitassinan.

Enlarge the picture (New fenetre)

Uapashkuss, who exists after huit ans, offered this convention collectively with SNAP, within the body of COP15.

Picture : Radio-Canada / Jérôme Gill-Couture

The websites which can be involved by the method ont été identifiés par des aînés, dont certains sont aujourd’hui events dans l’autre mondesignifies Dolorès André, from Matimekush-Lac John, charged with challenge for Uapashkuss, mot qui signifie la où la neige is sur les cimes des montagnes in new language.

Uapashkuss décrit un de ces huit endroits comme la demeure des esprits de nos ancêtres et du maître du caribou (Papakassik). D’autres abritent des sepultures ou recèlent des vestiges de la vie passée. L’embouchure de la rivière Moisie (Mishta-shipu in innu), lieu de départ et d’arrivée du voyage annuel, fait aussi partie de la liste.

The group is apolitical and unbiased of the bande councils. She considers herself a guardian of sacred websites innus. The conservation and revaluation of those endroits, for les Innus, are intently linked to the revaluation of tradition, which is dangerous for pensioners, colonization and modernity.

Anne-Marie André, la mère de Dolorès, explains that the safety of those websites is a job qui entrusted to her by the Innus, for lengthy durations of time, by the animals of the forest and her maître Papakassik.

Il s’agit de récits tirés de la custom orale, qui sont au coeur de la conception spiritualelle du monde et des pratiques traditionnelles de ce peuple.

Des vêtements, raquettes et utils en caribou sont disposes sur une toile.

Le caribou faisait partie integrante de la vie des Innus. On l’utilisait entièrement: la peau pour confectionner des vêtements, les tendons pour les raquettes et les os pour les instruments. Ces usages permettent de faire vivre l’esprit du caribou autrement.

Picture : Radio-Canada / Jérôme Gill-Couture

Dwell with the animals and speak in thought

Ma grand-mère advised me that, after we all ramasser des bleuets, on vivait avec les animaux et on leur parlait en pensée, raconte Anne-Marie André. Un jour, ils nous ont dit qu’il y avait trop d’animaux et d’Innus qui vivaient ici. Alors certains sont partis, et ils nous ont nommés gardiens de la terre. Il fallait la garder propre de ella, como elle l’a toujours été. However on a répondu that ça allait devenir difficulte, parce qu’il and avait de plus en plus d’étrangers qui arrivaient par bateau et qui ne vivaient pas de la même manière…

Guardians of Biodiversity

Ce function of guardians of the earth des peuples autochtones à travers le monde a été maintes fois souligné dans le cadre de la COP15, qui se déroule at the moment à Montréal.

Cette rencontre sur la safety de la biodiversité accueille 15 000 delegates from partout dans le monde pour discusser de la proposition de protéger 30 % de la planete d’ici 2030.

Les peuples autochtones ont été invités à soumettre des propositions de sujets, mais Dolorès André clarify que ce sont surtout ceux qui touchent de grandes recherches scientifiques très étoffées qui sont retenus.

Ce n’est pas notre pressure, on n’a pas nécessairement des doctorats et des moyens de réaliser de grandes études scientifiques, mais au last, c’est notre territoire et notre tradition qui sont touchés par les grandes exploitations minières et autresajoute-t-elle.

Aerial view of a bassin minier in nature.

Le bassin Goodwood, situé près de Matimekush-Lac John, est à la supply d’un déversement d’eaux rouges, survenu à l’été 2018.

Picture : Benjamin Jancewicz

A polluted territory

Within the Schefferville area, the place you could find the Matimekush-Lac John innual group, the minières exploitations rework the territory after the années.

Que ce soit par les déversements d’eaux contaminées ou par la poussière de fer qui se répand lors du transport par prepare qui s’effectue depuis des decénnies entre les mines de Schefferville et la ville de Sept-Îles, l’environnement du Nitassinan des Innus risque d’être disturbed jamais.

La poussière de fer est partout. She settled on our medicinal crops, on the Labrador and on the lichen, who’s the principle meals of the cariboudefined Dolorès André.

She stated avoir vu dernièrement A vidéo filmée pres de Matimekush où on voyait un castor entrer dans l’eau et répandre una grande tache rouge […] c’est tellement unhappy de voir ça….

Cette poussière rouge aporte également des problèmes de santé, Puisqu’on ne le voit pas, mais on mange le caribou qui s’alimente de lichen couvert de fer, on mange le poisson et on respire de l’air qui est polluéajoute-t-elle.

A faint poisson par une main et qui présente des taches rouges.

Les Innus pêchent encore à proximité des anciennes mines d’IOC, aujourd’hui en partie exploitées par Tata Metal, une compagnie de Jamshedpur en Inde. Les lacs environnants portent les stigmates de l’activité minière. Un Innu montre ici un poisson pêché et couvert de taches rougeâtres.

Picture : Conrad André

Whenever you fais bouillir le thé du Labrador, il ya toujours une poussière qui reste dans le chaudron, et tu ne peux pas le boireajoute sa mere, Anne-Marie.

Que les lieux sacrés innus deviennent des reserves de territoire aux fins d’aires protégées permettrait, d’abord, d’en protéger l’environnement naturel.

The designation comme website naturel sacré, quant à elle, envelops a transparent and unpublished message of recognition of the significance of tradition and innate spirituality.

A tradition mise en péril

Scène de paisage subarctique avec une rivière, du lichen et des petits conifères.

After his creation and toujours, three fondamental princes information the actions of Uapashkuss: Nakatuenitetau (Protégeons), Ishpitenitetau (Respectons) and Tshitimauenitetau (Honorons).

Picture : Gracieuseté du groupe Uapashkuss

After the pressured sedentarisation, they selected changent, et on assiste à une modification radicale du mode de vie innu traditionnel.

Avant, on retrouvait tout ce dont on avait besoin dans la nature, souligne Dolorès André. The nourishment, the instruments, the branches of sapin pour isoler nos temptes, les étoiles pour nous directir…

« On a besoin de la nature, et elle a besoin de nous. Tout était circulaire dans notre mode de vie, notre tradition et notre spiritualité. »

A quotation of Dolorès André, challenge supervisor for Uapashkuss

: “Je t’ai portée dans mon ventre, qui est en forme de cercle, nos ancêtres sont nés dans la tente, qui était en forme de cercle”, ajoute-t-elle. Quand on mange et que l’on danse le makusham, on le fait en forme de cercle.”,”textual content”:”Ma mère me disait: “Je t’ai portée dans mon ventre, qui est en forme de cercle, nos ancêtres sont nés dans la tente, qui était en forme de cercle”, ajoute-t-elle. Quand on mange et que l’on danse le makusham, on le fait en forme de cercle.”}}”>Ma mère disait me: “Je t’ai portée dans mon ventre, qui est en forme de cercle, nos ancestors sont nés dans la tente, qui était en forme de cercle”, ajoute-t-elle. Quand on mange et que l’on danse le makusham, on le fait en forme de cercle.

On parcourait le territoire de manière circulaire, avec les seasons. La vie, la biodiversité, tout ça, eh bien c’est tout circulaire!

La tradition innue est liée au territoire. Comme celui-ci, la tradition a été drastically bouleversée par la colonisation, ce qui a atteint un paroxysme au sein des pensionnats pour Autochtones.

« Lorsqu’ils ont emmené les jeunes, ils l’ont fait dans des voitures carrées, ils les ont mis dans des bâtiments carrées, les ont assis sur des desks, devant le tableau. Tout ça était carré. Ma mère disait me : “La seule selected that j’aimais bien était la petite efface rose, mais c’est parce que je pensais que c’était un bonbon.” Ils dormaient dans des lits carrés, et ils ont même coupé les cheveux carrés. »

A quotation of Dolorès André, challenge supervisor for Uapashkuss

C’est amongst others for the safety of sacred websites that Uapashkuss veut contribute to the revaluation of tradition.

Les Innus les occupent encore, ces websites. Il ya de plus en plus de jeunes qui y vont pour se ressourcer, connaître leur histoire, celle de leurs ancetres, et se reconnecter à la terre. Ça fait partie de notre guerisonadd Dolorès André.

A crucial training

In a deuxième part, the regrouping of Uapashkuss will create a middle of savoir innu, which permits the veiller to take care of tradition on life, alors that from plus to plus d’aînés, les détenteurs de savoir, nous quittentdit Dolorès André.

Il permettrait également d’éduquer des personnes allochtones qui voudraient visiter des websites sacrés.

This facet is paramount, automotive Uapashkuss souhaite éviter that the websites should not utilized by vacationer locations by individuals who have no idea or perceive the significance of the endroit or what they discover.

L’organisme évite d’ailleurs présentement de fournir une carte précise des emplacements sacrés, pour emprecher n’importe qui de se lancer dans un Compostelle du Nord.

Sure websites on fragile ecosystems, et nous avons vu des canettes de bière ou des déchets laissés par des kayakistes ou des aventuriersrelates Dolorès André.

Trois des huit websites ont obtainu au Québec le statut d’aire protégée contre toute exploitation qui mettrait en péril leur environnement. Mais beaucoup de chemin reste à faire avant la reconnaissance comme website naturel sacré de l’ensemble des websites appuyés par Uapashkuss.

Illustration of a

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *