Skip to content

Theology of prosperity

Qu’est-ce que la théologie de la prosperité?

La théologie de la prosperité est née aux États-Unis dans les années 1960 dans le mouvement protestant du pentecôtisme. Elle a gagné l’Amérique latine et l’Afrique dans les années 1970 pour ensuite se diffuser en Asie. Aujourd’hui, it’s declined in a number of variants. What’s the important message? Celui qui met sa foi dans le Christ sera non seulement sauvé, mais il récoltera ici-bas richesse matérielle, santé et succès.

Pour appuyer leur propos, les adeptes de cette théologie utilisent de nombreuses citations bibliques de l’Ancien et du Nouveau Testomony. Parmi celles-ci, deux sont souvent citées. The premiere of the prophet Malachie (3,10) : « Apportez toute la dîme à la maison du trésor, pour qu’il y ait de la nourriture dans ma Maison. Soumettez-moi donc ainsi à l’épreuve, – say le Seigneur de l’univers –, et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses du ciel si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance! »

La seconde est tirée de l’Évangile de Marc (10, 29-30), lorsque Jésus affirms : « Nul n’aura des enfants ou une terre sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple: maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres… » En omettant, comme souvent, de mentionner la fin du verset qui évoque aussi des « persecutions »

Quelle forme prend-elle ?

L’historien et chercheur au CNRS Sébastien Fath identifié à ce jour sept «variants» of the théologie de la prosperité. The premiere rests on the prince of reciprocity, established by Jesus: « Donnez, et l’on vous donnera » (Luke 6,38). The seconde insists on l’observance des commandements divins: « Vous garderez les paroles de cette alliance, et vous les mettrez en pratique pour réussir dans toutes vos actions » (Deuteronomy 29,8).

The three kinfolk of 1 dimension « magical-religious ». Si, par la foi, on reçoit l’onction de Dieu, on est protégé: “Ne touchez pas à qui m’est consecré” (psaume 104, 15). The 4 variant attributes a pouvoir à la parole qui est prononcée avec foi, elle prend alors une drive créatrice qui fait avenir ce qu’elle énonce: “La mort et la vie sont au pouvoir de la langue” (Proverbs 18, 21).

La cinquième répond à un sure clientelisme. Autrement dit, le fidèle qui se sumet à l’autorité de son pasteur – « Faites belief à ceux qui vous dirigente et soyez-leur soumis », dit Paul aux Hébreux (13, 17) – beneficiary, en retour de faveurs divines… La sixième variant relève davantage du développement personnel. « Grace à la foi, Rappelle Sebastien Fath, je vais pouvoir devenir une meilleure model de moi-même. » Cette croyance s’appuie sur la parole de Jésus dans l’Évangile de Jean (10,10) : «Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance. »

The variant septième et dernière consists of a « switch des richesses ». Elle fait florès en Afrique et s’enracine dans la lecture du livre de l’Exode, souligne Sébastien Fath. As le peuple juif sos le regne de Pharaon, les Africains ont vécu sous le joug des colonisateurs qui les ont opprimés et exploités. Dieu vient aujourd’hui liberer son peuple de él, le restorer et lui restituer les biens dont il a été unjustement privé.

Lastly, in Asia, notably in South Korea and China, the theology of prosperity rests on the worth of labor, which turned a type of vocation and prière. « Comme j’honore Dieu par mon travail en étant un employé ou un entrepreneur trustworthy, disciplined et productif, je reçois, en réçois, en récompense, le fruit de mon travail »summarizes Sébastien Fath.

Est-ce fidèle à ce que dit la Bible?

La théologie du Pentateuque (du livre de la Genèse à celui du Lévitique) behaves properly with a notion of rétribution. «Si vous écoutez ma voix, dit en substance Dieu aux patriarches, et que vous complissez mes commandements, alors vous recevrez mes bénédictions et une récompense notamment sur le plan matériel, element Philippe Haddad, rabbin of the synagogue on rue Copernic in Paris. Mais avec les prophetes, on kind of this logic. Ils dénoncent la richesse mal acquise et son utilization à mauvais escient, ainsi que l’écart croissant entre les riches et les pauvres. Le riche, disent-ils, a une responsabilité vis-à-vis de la veuve et de l’orphelin. Ne pas partager ses richesses de él, c’est profaner le nom de Dieu. »

Jésus s’inscrit dans cette lignée prophétique en faisant du soin porté aux plus démunis (pauvre, étranger, malade, prisonnier en Matthieu 25) le critère même du jugement divin. Et il va même plus loin encore. « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis vien, suis-moi », dit-il au jeune homme riche (Matthieu 19,21). Par un grand renversement, devient riche celui qui go well with le Christ, pauvre parmi les pauvres.

Pourquoi les chrétiens évangéliques prennent-ils de la distance avec ces theologies ?

« Bien sûr, parler de prosperité est un discours séduisant, qui peut attirer de nouveaux fidèles, confide le pasteur pentecôtiste Marc Rizzolio au journal reform (one). Mais il me semble que l’idee de donnant-donnant sur laquelle il repose peut insinuer dans les coeurs une mauvaise compréhension de l’Évangile. Le chrétien ne doit pas s’attacher à Dieu parce que Dieu va le faire prosperer, mais parce qu’il lui offerre son amour de él, son salut de él révélé dans la personne de Jésus-Christ. »

Malicieux, Sébastien Fath ajoute une raison plus pratique : «When the chrétiens donnent beaucoup à la quête en espérant abondance de biens en retour, as leur pasteur promised, et qu’ils ne voient rien venir, ils quittent l’église! »

L’appétit pour la théologie de la prosperité interroge le croyant. « À quelqu’un de tempté par la théologie de la prosperitéstated the Pasteur Baptiste Nicolas Farelly (2), je pourrais suggester ceci : qu’est-ce que cette recherche du succès, de la richesse, dit de votre foi, de votre confianza en Jésus? Jésus ne serait-il qu’un moyen pour parvenir à vos fins? (…) Even when I do not know, if my scenario is s’améliorer, the presence of Christ is right here, who shaves me; grâce à elle, je peux être en joie même dans l’épreuve, automobile je sais que Dieu œuvre en moi. »

——-

Extract. A décomplexé langage sur l’argent

Theology of prosperityNationwide Council of Evangelicals of France, October 2012

Ce curant (theology of prosperity NDLR) correspond to the materialist aspirations of a frange of Western Christianity, which lastly discovered a “décomplexé” langage sur l’argent. Il rejoint aussi, par les espoirs qu’il arouse, bien des populations dont la réalité quotidienne est la souffrance et la misère. They’re his invitation à positiver l’avenir répond au désarroi d’un nombre croissant de personnes insécurisées par une mondialisation impitoyable. (…) (Par leurs interpretations bibliques), les prophètes de la prosperité mettent à l’abri de toute remise en trigger de leurs promesses. Par contre, tout le poids de l’échec eventuel de ces guarantees repose sur le croyant qui a espéré, prie, donné. Unimaginable, dans le système, de remettre en trigger les guarantees de départ. On renvoie celui qui n’a “pas reçu” à son manque de foi de él, dont on décèlera les moindres failles.

——-

ce qu’il faut retain

A Pentecostal Theology

Theology of prosperity est née dans les Églises pentecôtistes des États-Unis dans les années 1960 et s’est répandue sur all les continents.

In s’appuyant sur a number of citations bibliques, Parfois tronquées ou sorties de leur contexte, les adeptes de cette théologie affirm that, if the foi en Dieu est assez forte, alors celui-ci comble are fidèle de bienfaits: le salut mais aussi la richesse, la santé, le bonheur.

Cette imaginative and prescient s’oppose au message biblique dans lequel Dieu met en garde l’homme et la femme contre l’idolâtrie de la richesse pour les inviter à la sobriété et au partage.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *