Skip to content

«Sa vie et son œuvre sont marquées par une quête de spiritualité». Entertain with the commissaire

En prenant l’intime comme fil conductor, this nouvelle exhibition sur Yves Klein proposes an unprecedented studying of son œuvre, démontrant par la même event cobien sa vie privée fut aussi le ressort de sus engagements estétiques. Entertaining with Cecilia Braschi, commissaire de l’exposition.

Jusqu’au 26 March 2023, l’Hôtel de Caumont-center d’artwork à Aix-en-Provence met en lumière la vie et l’œuvre d’Yves Klein (1928-1962) sous un jour nouveau. Cecilia Braschi, head of exhibitions on the heart of artwork, and Denys Riout, professor of artwork historical past on the College of Paris I Panthéon-Sorbonne, the 2 commissioners of “Yves Klein intime” met in relation to work et la vie personelle de l’inventeur de l’Worldwide Klein Blue (IKB). « Data of the Arts » s’est entertainu avec Cecilia Braschi pour comprendre remark celles-ci ont monté cet événement inédit.


Il ya un paradoxe Klein. Il ne cesse de se metre en scène au level de turn into un mythe, prefigurant les stratégies de Joseph Beuys ou d’Andy Warhol. Or, sa vie disadvantaged of him stays largely inconnue. Remark exposer ces deux facettes ?

Ce paradoxe est au coeur de l’exposition. Yves Klein a forgé de toutes pièces un récit de son personnage d’artiste au level d’occulter les aléas intimes de sa vie de él. Mais ce récit cache une dimension humaine qui a naturellement nourri son travail de él. C’est cela que nous avons voulu présenter à travers un corpus d’œuvres connues (les séries de Monochromes bleus, Sculptures éponges bleues, Anthropométries, Monogolds, Peintures de Feu) et des paperwork issus des Archives Yves Klein, pictures, écrits ou movies révélant son intimité.

Yves Klein, Monogold sans titre, (MG 8), 1962, feuilles d’or sur panneau, 91 × 73 cm, assortment particulière © Succession Yves Klein c/o ADAGP, Paris, 2022

Remark s’organise l’exposition ?

Il nous semblait essentiel de débuter avec son imaginaire, celui forgé dans l’enfance. Nous présentons le milieu dans lequel il a grandi, en convoquant notamment ses dad and mom de él, tous les deux artistes, l’un engagé dans la figuration, l’autre dans l’abstraction. À eux deux, ils representaient le panorama de l’artwork d’après-guerre avec ses querelles de chapelle.

All of the inventive parcours of Klein doit se lire comme un dépassement de ce débat.

Ses monochromes en attestent avec drive. Cette part n’aurait pas été complète sans l’étude de sa grande ardour de él: le judo. As of 1947, he’ll consecrate his life to the game that he considers as a self-discipline, a philosophie and a way of apprehending the world. C’est determinant pour sa pratique artistique de él. This premiere part ouvre sur celle consecrated au bleu, au monochrome et à l’immatériel.

Yves Klein, Fa, (RE 31), 1960, pigment pur et résine synthétique, éponges naturelles et cailloux sur panneau, 92 x 73 x 11 cm, collection particulière © Succession Yves Klein, ADAGP, Paris, 2022

Yves Klein, Fa, (RE 31), 1960, pigment pur et résine synthétique, éponges naturelles et cailloux sur panneau, 92 x 73 x 11 cm, assortment particulière © Succession Yves Klein, ADAGP, Paris, 2022

Deux salles présentent ensuite les Anthropométries, ici mises en avant à travers les témoignages de ses modèles attestant de leur mode de collaboration avec l’artiste. A cross part of Klein’s works with different artists has exploded below a mechanical side of his apply: exchanges and collaborations along with his associates and critics (Jean Tinguely, Pierre Restany, Arman, Claude Pascal, Christo…). Il faut y voir une recherche d’equilibre between the radicalité de son travail de él et son besoin de él, malgré tout, de se confrontar avec la réalité qui l’entoure.

Viennent ensuite les peintures réalisées au lance-flamme. Le feu, c’est littéralement une metaphore de l’artiste qui, au faîte de sa gloire de él, loves a type of destruction that corresponds to an attraction, or à une hantise, pour l’immatériel. À cette période précise, Klein omet de ménager sa santé de él en multipliant les activités, les expositions et les voyages. Nous enchainons ensuite avec la query centrale de la devotion, de la faith, de la spiritualité pour conclure symboliquement avec son «envol» de él, pour ainsi dire, vers l’espace, le vide ou l’immatériel.

Yves Klein, Peinture de Feu sans titre, (F 24 ), 1961, carton brûlé, 139 × 299 cm, collection particulière © Succession Yves Klein c/o ADAGP, Paris, 2022

Yves Klein, Peinture de Feu sans titre, (F 24), 1961, carton brûlé, 139 × 299 cm, assortment particulière © Succession Yves Klein c/o ADAGP, Paris, 2022

De nombreux commentaires sur Klein affirmation qu’il fut justement un catholique fervent !

Toute sa vie, toute son œuvre sont marquées par une quête de spiritualité. Ce besoin, on le retrouve dès sa jeunesse, période pendant laquelle il accompagnait sa chère tante Rose Raymond – dite tantine – à la messe. Plus late, he studied the Rose-Croix as a result of he grew to become a member of the Archers of Saint-Sébastien (1956). Il possède donc une strong formation religieuse, mais les témoignages that nous avons rassemblés attestant qu’il n’en parlait pas. Son mysticisme de él, d’ailleurs, peut aussi être être lié à d’autres sources como le judo ou la philosophie zen found lors de son voyage au Japon en 1952-1953.

Le paradoxe est fixed chez lui: d’un côté, il met en scène the rituel de son mariage à l’église in 1962 avec un faste très calculé. De l’autre, lors d’un pèlerinage in 1961, he secretly left an ex-voto to Sainte Rita de Cascia. Cet ex-voto, que nous présentons exceptionnellement dans l’exposition, est de l’ordre de l’intime. Dans la prière qui l’accompagne, Klein sues de l’aide à la sainte protectrice des causes désespérées afin que tout ce qu’il crée soit beau.

Yves Klein, Iris Clert (at the center) and Rotraut Uecker at the vernissage of the exhibition « Bas-reliefs in a forest of sponges », Iris Clert gallery, Paris, 1959 Photo © : All rights reserved © Succession Yves Klein c/o ADAGP, Paris

Yves Klein, Iris Clert (on the heart) and Rotraut Uecker on the vernissage of the exhibition « Bas-reliefs in a forest of sponges », Iris Clert gallery, Paris, 1959 Photograph © : All rights reserved © Succession Yves Klein c/o ADAGP, Paris

On affiliate Yves Klein with the notion d’avant-garde. Pourtant, il avait declared: « In no case do I think about myself an avant-garde artist. I’ve to specify that I feel that I’m a classique, however I’m a des rares classics of the siècle. » Remark interpreter this assertion ?

Pour lui, rompre radicalement avec l’artwork de son époque et turner le dos à l’antagonisme entre abstraction et figuration, c’est refuser la logice de l’avant-garde pour revenir à une idée d’un artwork plus important, un artwork qui se situe hors des chapelles et des mouvements. Il dit lui-même: il est dans « dépassement de la problematique de l’artwork ». Sa volonté de él de revenir à la couleur pure, c’est vraiment se situer avant toute codification, c’est refuser la ligne, la composition, les traits, la narration. Être classique pour Klein, c’est donc retrouver le socle de la sensation présent par exemple dans les icônes ou dans la pureté de la pratique du judo. L’exposition chez Iris Clert (April 1958) où il présente le vide, c’est-à-dire un espace sans rien de tangible, take part pleinement de cette idée. Klein is surprisingly an artist who anticipates the approaching occasions. I already in germ physique artworkthe efficiency, the conceptual artwork, the dépassement of the portray, the set up concept… Mais definir comme classique, c’est aussi resendiquer son appartenance à une grande histoire de l’artwork qu’il aime convoquer, avec des artistes tels Giotto, Delacroix ou Van Gogh, régulièrement cités dans ses écrits.

The complexity of Klein’s work arouses tenacious incomprehensions. Cette exposition peut-elle rectifier cela ?

L’œuvre de Klein est faite de paradoxes pourtant riches de sens, d’éléments opposed qu’il faut appréhender dans leur ensemble. Chaque époque he and perçoit des facets différents automotive c’est une œuvre qui reste actuelle et qui ne finit pas d’offrir de nouvelles possibilités d’analyse. Prenez ce côté multidisciplinary, trop souvent ignored, prenez son rapport à sa propre picture, l’idée de collaboration, de spiritualité… Ce que nous tentons ici, c’est justement d’ouvrir le champ des interpretations en réintroduisant l’intime pour essayer de plunger dans cette complexité.


« Yves Klein intime »
Hôtel de Caumont-center d’artwork
3, rue Joseph Cabassol, Aix-en-Provence
Jusqu’au 26 March 2023

Ship de poursuivre
your studying?

This text is reserved to us subscribers; Abonnez-vous pour finaliser votre lecture et profiter de nombreux autres benefits exclusifs :

  • The limitless web site: the articles, the very best exhibitions du second handed au
    crible, des analyzes d’œuvres…
  • good : the e-newsletter of the redaction réservée aux abonnés
  • Your journal in numerical format à chaque parution
  • Des invites gratuites pour des expositions dans toute la France

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *