Skip to content

Les vins de la Côte roannaise pas boudés par les consommateurs

Contrairement à l’inflation et la hausse incessante de nombreux prix, la consommation de vin, elle, baisse. even when les chiffres nationaux ont de quoi donner le tournis*within the Côte roannaise, the viticulteurs don’t semblance pas concernés.

On a vignoble who’s 80% in bio, ça aide aussi à avoir une lovely picture.

« I believed qu’on a surtout bonne presse au niveau nationwide, voire worldwide, du fait du travail mis en place depuis des années par les anciens vignerons, des petits vignobles comme nous, entame Edgar Pluchot, président de l’Affiliation vinicole roannaise. On a vignoble who’s 80% in bio, ça aide aussi à avoir une lovely picture. »

In Côte Roannaise, des vins « plus easy »

Sans doute que le secret du vignoble de Côte roannaise resides également dans l’élaboration de la fameuse boisson. « On religionIt’s vins peu alcoolisés, fruités, légers. Ils are sans doute plus easy dans l’approche, et cela peut plaire aux jeunes”, argues Edgar Pluchot, who considers être “plus embêté for the manque de vin than for the baisse des ventes”.

Le vin benefit consommé pour l’apéritif

A pattern confirmed by Sylvain Roche, maître d’caviste à Roanne. « Localement, je ne constable pas de baisse de vente de vin rouge. In revenge, on s’aperçoit that the vins blanc et rosé reviennent sur le devant de la scène by way of proportion. »

Moins 70% consommation in 60 years: French viticulteurs redoutent a “huge social plan”

Si le vin semble en effet un peu moins current sur les tables lors des repas, il l’est benefit à l’apéritif. « On a une vraie demande de vin rouge plutôt fruité, souple, digeste, pour les consommations d’apéritif. »

« After the creation of nombreuses artisanal brasseries and a few years, with a pléthorique provide of belle qualité bières. »

sylvain roche (Maitre d’caviste)

Autre phénomène souligné par Sylvain Roche au stage des boissons alcoolisées, l’attrait des nouvelles générations pour la bière. « After the creation of nombreuses artisanal brasseries and a few years, with a pléthorique provide of belle qualité bières. On doit avoir 100 references in our boutique (située avenue de Paris, à Roanne) aujourd’hui, contre la moitié il ya environ cinq ans. » La bière, mais aussi les autres boissons alcoholisées ou non, font donc, un peu, concurrence au vin.

Travailler l’approche culturelle du vin

Mais ce n’est pas pour autant que les jeunes délaissent ce breuvage. Ils sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à frequenter les ateliers d’œnologie Organisés aux Vins de Sylvain. « J’aime travailler autour de l’approche culturelle du vin, avec l’objectif d’informer sur le “bien boire”, sur les méthodes de travail, les appellations françaises… »

pauline michaud

Le saviez-vous ?

Une circulaire d’août 1956 interdit l’alcool à la cantine pour les moins de 14 ans. Il faudra ensuite attendre 1981 pour que l’interdiction s’étende aux lycées.

*After the French Workplace of Medication and Drug Habit, the consumption of wine in France in fondu of 70% between 1960 and 2020.
Selon Bernard Farges, president of the Comité nationwide des interprofessions des vins, les 50-65 ans, qui sont la tranche d’âge la plus consommatrice, sont passés de 80 bouteilles in 2011 to 50 in 2021. Chez les plus jeunes, the half de marché a reculé de 9% between 2014 and 2021. Cette année-là, la bière a présenté 39% des achats de boissons alcoolisées chez les 18-35 ans, contre seulement 27% pour le vin.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *