Skip to content

Les femmes peinent à trouver un gynécologue, et il ya une raison à cela!

  • Actualités
  • I printed him
    my day by day


    Lecture 3 min.

    in collaboration with

    Dr Elisabeth Paganelli (medical gynécologue and member of the Syndicat des gynécologues et obstetricians de France (Syngof))


    Confronted with the medical desert qui s’étend, the Fédération Nationale des Collèges de Gynécologie Médicale alerte sur l’urgence d’augmenter le nombre de postes de gynécologues en internat, pour en former plus et enfin retrouver une offerre de soins décente.

    Vous ne parvenez pas à prendre un rendez-vous chez un gynécologue près de chez vous? Vous n’êtes malheureusement pas la seule. Alors that the final enquête de l’UFC Que choisir pointait la fracture sanitaire qui règne en France au travers une carte interactive, la Fédération Nationale des Collèges de Gynécologie Médicale (FNCGM) plantait le cloud a peu plus profondément le 16 novembre dernier au topic des professionnels de leur secteur. In a communiqué destiné aux pouvoirs publics, the federation souhaitait unites fois de plus alerter sur le manque de postes ouverts pour répondre “à l’attrait croissant des internes pour la spécialité de gynécologie médicale et améliorer l’accès aux soins pour les femmes”. Le manque de professionnels ne serait donc pas lié à une desertion des candidats mais bien à un dysfunctionnement du système entier, qui ne serait pas récent.

    Un cursus supprimé pendant 16 ans à l’origine des manques

    Selon Isabelle Héron, president of the FNCGM, the dysfunction lasts after déjà trente ans.

    “Pendant 16 years outdated, on a former internee arrest with the spécialité ‘gynécologie médicale’. Ce qui fait qu’aujourd’hui, beaucoup de gynécologues ont plus de 60 ans. C’est difficilement rattrapable et le temps que le relais soit pris, il faut beaucoup de temps” déclare-t-elle in an interview donnée on the location of the journal Marie Claire.

    Les faits sont réels: la spécialité “gynécologie” was abolished from the college course in 1987 and reintroduced in 2003, déjà sous l’impulsion des professionnels de santé et l’aide d’une pétition nationale ayant recueilli 1 600 000 signatures de femmes . Preuve que le sujet est brûlant.

    Toutefois, selon I communicated to him, “The title of poles proposed by this reintroduction in 2003 était très insuffisant par rapport to the title of gynecologists who allaient partir en retraite (seulement une dizaine de poles par an…)”. La reprise n’a donc pas réglé pleinement la situación.

    Aujourd’hui encore, soit 19 years plus late, the spécialité connaît effectively une évolution constructive, with a reputation d’interes en augmentation pour préparer le DES de gynécologie médicale. But when the variety of posts ouverts to progress (87 posts in 2022 towards 10 seconds in 2007), the remainder stay effectively behind the variety of posts which might be bought for pallier les départs en retraite, estimates between 120 and 130 pair an selon la fédération.

    A problematic impression on the well being of ladies

    Au sein de la FNCGM, l’inquiétude grandit pour la qualité des soins qui va diminisher, “Avec le risque d’aboutir à des retards de diagnostic dans les pathologies”.

    For Elizabeth Paganelli, gynécologue médicale et secretaire du Syndicat nationwide des gynécologues obstétriciens français (le SYNGOF), the truth that I am unable to get the discover of a gynécologue impacte en effet la santé des femmes.

    “Les pacientes peuvent aujourd’hui acceder à des consultations gynécologiques par les sages-femmes qui prennent en cost tout ce qui est physiologique. Les pharmaciens voient également a élargissement de leurs attributions, en pouvant délivrer la pillule du lendemain par exemple. Néanmoins, dès qu’il faut une session spécialisée, parfois urgente cela devient vraiment complicé, et cela les laisse dans l’angoisse”.

    Ainsi, because the query touches à l’infertilité, l’hirsutisme, la vulvite, divers varieties de desagnements, tout ce qui est du domaine cancéreux, ou tout ce qui peut sortir de l’ordinaire, a suivi par un gynécologue est nécessaire . “Les Françaises méritent mieux” clame-t-elle. Quant aux médecins généralistes, qui ont successfully une formation sur la prize en cost gynécologique, le Dr Paganelli pointe le fait qu’ils n’ont toutefois pas de formation aux actes strategies dans leur diploma universitaire.

    I communicated the rappelle, gynécology is an entire specialty, à l’interface de l’endocrinologie, l’obstétrique et de l’oncologie, mais également au contact de toutes les spécialités de façon transversale, qui prend en cost la femme à chaque étape clé de sa vie gynécologique, de la puberty à la menopause.

    If the title of posts doesn’t enhance considerably, who will take cost of all of the facettes of the santé gynécologique de la femme? Who will take cost of suivi de ces pathologies? ”s’inquiète à juste titre Isabelle Héron.

    The president of the FNCGM requests a rendezvous with the Minister of Well being to debate this example and search options. Avec un espoir de changement à la clé? The FNCGM alerts after the names of the ministers of Well being who’re succeeded. Des alertes restées sans réponse.

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *