Skip to content

Le marché des maîtres spirituels

L’autorité de la spiritualité au crible de la sociologie

Qu’on designate them by the phrases of « New Age », « spirituality » or encore « esoterism », the Croyances who’re distinguished from the monotheist religions by religion which they aren’t framed by the institutionalized pastoral authority programs are souvent associées in France à des dérives sectaires, et leurs pratiquantes considerés à ce titre comme étant sous l’ affect de gourous. dance Spiritualité et pouvoir : les ambiguïtés de l’autorité religieusec’est pourtant contre un tout autre kind de présentation de ce phénomène que ferraille Matthew Wooden: celle, bien plus idyllique, qu’en donne la « sociology of spirituality » anglophone (p. 145 et suivantes), selon laquelle ces pratiques n’auraient au contraire pour seules règles que la liberté et l’autonomie individuelles en matière de choix doctrinaux. In deconstructing this place et within the presenter because the reflection of a giant trop proximity between observers and promoters du New Age (p. 150), Matthew Wooden ne retombe cependant pas dans le primer schéma, et s’emploie, au moyen des instruments de l’objectivación sociologique, à caractériser la nature des rapports d’autorité dont il a été témoin au cours de ses inquests

English Sociologist graduated from maladie in 2015 at seulement 45 years [1]Matthew Wooden était l’un des principaux présentants d’un mouvement de renouveau en sociologie des religions, répondant au mot d’ordre de « Bringing Again the Social into the Sociology of Faith » [2]. Appliquée aussi bien au New Age qu’au methodisme, les two principals terrains d’enquête du livre, cette strategy entend mettre en avant les différents facteurs sociaux qui influential les choix des adeptes de ces pratiques, et ce faisant éclairer la manière dont elles sont bel et bien encadrées par des types of non secular authority. Nonetheless, there may be an evaluation targeted on Seoul « personal and cultural facets of the existence of people » (p. 149) determine « des conditions dans lesquelles les gens exercent leur propre autorité » (p. 150), c’est-à-dire element joins « spirituality » Personnel d’une manière en apparence autonomous de tout rapport d’autorité, Matthew Wooden voit plutôt dans this cette supposede liberté la hint de l’affect de primo-socialisations religieuses, de trajectoires socio-professionnelles en context « neoliberalized » (p. 99), et des modes de structuration du champ religieux contemporain.

From new views in sociology of religions

Ce retour du social en sociologie des religions s’article plus largement dans Spirituality and energy autour de trois axes de travail sur lesquels Yannick Fer revent dans sa préface (p. 7-24) : 1) la caractérisation d’un sure kind d’autorité, rencontrée au cours de l’ethnographie de pratiques assimilées au New Ageeat « non-structuring » (« non-formative »), à l’aune d’une analyze de la structuration du champ religieux contemporain ; 2) a remise from the angle of the dominant interpretation custom of the « secularization » par une consideration aux parcours de désengagements religieux et par l’ethnographie de pratiques religieuses effectives, de leur place dans l’espace public et des rapports entre certains collectifs religieux et des pouvoirs publics locaux ; 3) l’élaboration d’une analyze du fait religieux sous l’angle des « social rapports of race » qui le traversent désormais, au motif que la place des personnes ayant connu des parcours migratoires dans les communautés religieuses anglaises la rend aujourd’hui nécessaire.

Different issues plus methodologies are totally different, and the identical is true of reflections on the place of sociology within the up to date college establishment. Automobile l’ensemble est en fait pris dans une préoccupation plus vaste, quant à ce que le néoliberalisme fait à la fois aux pratiques religieuses et aux situations d’exercice de la sociologie qui les aborde.

Whereas the gathering of texts d’abord was revealed individually between 2007 and 2016, Spirituality and energy 4 mille ainsi de propositions significants, qu’il s’agisse de la notion de « secularization individuelle partielle » (p. 166) pour traiter des parcours de désengagement religieux à l’égard des Églises, de celle de « superior secularization » (p. 180) pour décrire la manière dont des organizations religieuses voient contraintes de reformuler leurs pratiques et discours pour les rendre acceptables lorsqu’elles participant à des offres de service public (p. 198-199), ou encore d’exemples de dialogues convaincants entre sociologie et anthropologie pour analyzer des données de terrain. Mais c’est surtout son idée-force de él, à savoir la notion d’« non-structuring authority », qui doit attirer l’consideration des chercheuses et chercheurs en sciences sociales – des religions, mais pas seulement.

L’« non-structuring authority » des maîtres spirituels

esséniens
https://esseniens.org/enseignement/qui-sont-les-esseniens-aujourdhui/

Avant d’être employé pour qualifier un rapport général à l’autorité dans l’espace social du New Age, ce modèle répond aux nécessités de l’analyse de la première étude de terrain rapportée par Matthew Wooden. Il est en effet d’abord query d’un petit groupe de méditation (une quinzaine de personnes) se réunissant en soirée au domicile du couple qui directa la pratique, c’est-à-dire qui parle pendant la méditation collective pour la guider par une mise en récit appuyée sur des références ésotériques. Matthew Wooden remarked in ce cadre qu’« [e]n dépit de cet train formel du managementheauthority des Lovell [le couple encadrant la méditation] était dependable », nicely « Many individuals (and compris des habitués) don’t really feel involved about sure ritual events that Lovell performs vital to them. » (p. 54). The entertainers with the individuals point out on the tour that « leur pratique de la méditation renvoyait à une multitude d’autres autorités auprès desquelles ils s’étaient impliqués » (p. 55), c’est-à-dire qu’ils procédaient eux-mêmes et individuellement à leur propre interpretation de la méditation en évoquant d’autres références et pratiques ésotériques que celles mobilisées par les Lovell.

L’autre facette de ce terrain révèle un même phénomène de relativisation de l’autorité, dans le cadre cette fois d’une pratique qui pourrait pourtant se prêter à une domination charismatique plus affirmée: celle des ateliers de channeling, au cours desquels une animatrice prétend faire l’intermédiaire entre des esprits et l’auditoire, en se mettant en scène comme possédée. Matthew Wooden retranscribes ici les échanges au cours desquels deux channelers délivrent des messages d’attract prophétique, proclaiming leur propre autorité en tant que possédées (p. 70), tenant un discours marqué par des tournures argumentatives visant à convaincre l’auditoire, et se plaçant nettement « en place d’autorité et de distance vis-à-vis de [leur] auditoire, lequel n’avait pas vécu ce qu’elle [l’animatrice] racontait » (p. 77) de sa possession. Neanmoins, là encore, no relation d’autorité à proprement parler ne se construit au cours de ces interactions ni ne perdure par la suite. L’événement intervene d’ailleurs dans une ambiance qui apparaît aux individuals eux-mêmes comme ludique. Au fond, observe Matthew Wooden, il y aurait là seulement quelque selected comme « une type d’autorité prétendue » (p. 180).

Ces descriptions distinguishing donc un rapport aux depositaires des savoirs « spirits »en rupture avec le modèle d’une relation d’autorité« structuring » (« instructional »), c’est-à-dire, dans la lignée de la théorie de la subjectivation by Michel Foucault that Matthew Wooden explicitly reproves, une autorité qui aurait vocation à « façonner la façon dont les gens pratiquent » (p. 92), comme le feraient par exemple les autorités pastorales dans les establishments religieuses classiques. Mais plutôt que de céder alors à la théorie d’un bricolage religious mené en parfaite autonomy par des pratiquants libres de toute détermination contextuelle, Matthew Wooden cherche à analyzer cette scenario à l’aune d’un rapport d’« homologize » (p. 116) entre ces expériences et les autres conditions dans lesquelles évoluent les pratiquants du New Age. Il repère alors chez ses enquêtés une même ambiguïté dans leur rapport à l’autorité religieuse et à l’autorité professionnelle, du fait de trajectoires d’ascension sociale propres aux « fractions professionnalisées des lessons populares », et qui génèrent des representations de soi caractérisées par une « standing ambiguity » (p. 119). Mais ces parcours de vie correspondent aussi à des « careers of engagement » specify within the New Agemarquees pair « an engagement progressif auprès d’une myriade d’autorités, perpétué lors d’engagements ultérieurs », to inform luck that « chacune de ces autorités restrict the capability of others to inculquer de façon perenne et structurante une imaginative and prescient de soi specifique et les tendencies ou l’habitus qui lui sont associés » (p. 53).

A type of neoliberal authority ?

In some, “ the non-structuring authority » qui se manifeste dans l’espace social des pratiquantes du New Age s’expliquerait donc par le fait que ces derniers, en multipliant les pratiques, influences et références – il ya par exemple des méditants parmi l’auditoire des « channelers » –, se retrouvent engagés auprès « a number of authorities » (p. 100) who’re restricted, contained, relativized by the others. Matthew Wooden concluded that he New Age s’apparente de la sorte à un « I marched » où des autorités religieuses prolifèrent sans pourtant être en compétition pour un monopole, puisque les adeptes peuvent se rattacher à plusieurs d’entre elles (p. 109). A disposition qui serait, selon l’auteur, instantly influenced by neoliberalism, dans la measure où celui-ci aurait partout, y compris donc en faith, multiplié les possibilités de « distinction » et d’« individualisation » par la consommation de biens et de providers issus d’un marché économique en extension (p. 127).

This proposition laisse bien sûr un sure nombre de questions ouvertes. L’ambiguïté demeure par instance quant à savoir si (et le cas échéant remark) le caractère non-structurant de l’autorité et son mode d’exercice contenu, voire ironique, sont imposed par la prolifération des prétendants à l’autorité, ou Si c’est au contraire l’apparition de premières offerres d’emblée non structurantes et par conséquent non monopolisatrices qui a permite cette prolifération. Cette théorie n’en constitue pas moins un apport précieux aux réflexions des sociologues et des politistes sur la domination et son répertoire de legitimation. Matthew Wooden hears about this title a perspective that gagnerait à être travaillée par-delà les frontières du sous-champ disciplinary despite the fact that the ouvrage is initially destined: l’« non-structuring authority »ne serait pas l’apanage du champ religieux, et la notion pourrait serve à« l’analyse d’autres champs sociaux » (p. 135). Si Wooden ne dit pas lesquels, des mouvements sociaux, culturels ou politiques sans group institutionnelle apparente et confrontés à une même scenario de prolifération d’offres en matière de pratique et de doctrine pourraient certainment fournir autant de terrains propices à un exercice de transposition.

Matthew WOOD, Spirituality et pouvoir. The ambiguities of the non secular authority, Genève, Labor et fides, coll. « requests », preface by Yannick Fer, translated from English by Juliette Galonnier and Gabrielle Angey, 2021, 320 p., €24.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *