Skip to content

Chronique Canal Nord-Sud | Une identité doit être plurielle

Le Nord et le Sud du pays portent-ils un regard différent sur l’actualité? C’est le sujet que nous souhaitons aborder dans notre chronique, publiée simultanément dans L’Echo et De Tijd. Alain Narinx (L’Echo) and Wim Van de Velden (De Tijd) are croissing the weekly chaque. Aujourd’hui, nous nous intéressons à la query de l’identité (flamande et wallonne).

On the face of it, plainly the published doesn’t concern any a part of the general public on the tv chain. C’est une precision importante, automotive beaucoup de Flamands font encore la confusion: all of the francophones should not pas Wallons. Beaucoup de Bruxellois francophones n’ont aucune attache avec la Wallonie. Bruxellois et Wallons, ce sont deux choses différentes. Autrement dit, si tu écris “Walen” en parlant des francophones, c’est fake. It’s to mirror this complexity that there’s an establishment just like the Fédération Wallonie-Bruxelles. Et la Wallonie n’est pas que francophone puisqu’elle additionally comprehend the Germanophone Communauté. Like Bruxelles n’est pas que francophone, mais aussi neerlandophone.

suite, il n’y a pas beaucoup de sentiment d’appartenance wallon au sud du pays. Usually, the gens are sentent d’abord belges puis liegeois or carolos, for instance, earlier than being thought-about as Wallons. Par ailleurs, even when the French tradition is three essential, it does not induit pas d’aspirations rattachistes: l’idee d’unir la Wallonie à la France ne rencontre guère d’échos.



In Wallonie, I malgré les makes an attempt de certains, il n’y a pas un “récit nationwide” qui s’est construit au fil du temps.

In Wallonie, I malgré les makes an attempt de certains, il n’y a pas un “récit nationwide” qui s’est construit au fil du temps. For the explanations that specify it, you fait that The Wallonne Area within the soit pas vraiment joins “success story” joue definitely un rôle. Automobile, pour alimenter ce “récit nationwide”, il faut de la fierté. Or, there are three individuals, however plainly the financial decline of the Area has impregnated the mentalities.

Raconter l’histoire de la Flandre dans un documentary televisé ne me semble pas poser de probleme en soi. Je suis tout de même dubitatif de considerer as “Histoire de la Flandre” les événements qui se sont passés sur les territoires qui la composent aujourd’hui, même à des époques reculées où les notions de pays, de Région ou d’État n’ avaient guère de significación, où les réalités étaient tellement différentes. I am going to already a danger of anachronism. After the night time of the occasions, the nationwide identities are additionally solid by the récit that the vehiculent authorities. L’Histoire peut se tordre, se redessiner a posteriori.



On pourrait faire une série sur l’Histoire de la Belgique qui montrerait tout ce qui nous rassemble, non?

C’est pourquoi “Het verhaal van Vlaanderen”, largely subsidié par le gouvernement flamand (directed by the N-VA), peut prêter à controverse. In toile de fond, il ya la suspicion de vouloir nourrir ainsi le nationalisme flamand, voire l’indépendantisme qui est le mantra et le enterprise electoral de la N-VA. D’ailleurs Wim, if you sue me “What’s the historical past of Wallonie?” et qu’il n’y aurait dès lors plus grand-chose à faire en commun? Pour le même prix, on pourrait faire une série sur l’Histoire de la Belgique qui montrerait tout ce qui nous rassemble, non?

pour moi, une identité ne doit pas might be in-built opposition, elle ne doit pas être unique. Elle doit être plurielle, faute de quoi elle risque de devenir “meurtrière” (je décline le titre d’un livre de mon écrivain favori, Amin Maalouf): on peut parfaitement, en même temps, être Flamand (ou Wallon), Belge, Européen, citoyen du monde et bien d’autres selected encore. Chaque strate nourrit l’autre et cette identité évolue au fil de la vie, que ce soit à titre individuel ou collectif. He c’est l’opposed du nationalisme et du repli sur soi. Wim, this ouverture d’esprit est une vraie richesse, non?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *