Skip to content

Aveyron : the ski resorts of l’Aubrac will see the winter cet

Face à la hausse de l’énergie, the stations guarantee a minimal service hors vacances scolaires.

Toutes les options sont bonnes pour limiter les dégâts causés par la hausse de l’énergie. Et, à Brameloup, la projection fait quasiment tripler le coût, “from 12,000 to plus 30,000 €”, signifies Gonzalo Diaz, head of the station. Le syndicat mixte des stations de l’Aubrac aveyronnais a donc pris le taureau par les cornes.

Ouverture in alternating hors vacances

Les deux stations ouvriront en alternance, en semaine, hors vacances scolaires, soit lundi, mardi et vendredi pour Laguiole, mardi et jeudi pour Brameloup. “Il n’y a pas de mutualisation, chaque station tourne avec son équipe”guarantee Gonzalo Diaz qui exact toutefois: “S’il n’y a pas de neige à Brameloup, he’ll give up to Laguiole.” Le bon sens prévaut, l’esprit d’équipe avec.

Pas encore de bouclier tarifaire

Parmi les autres options, Brameloup réalise un peu d’économie en fermant un téléski pour l’alpin, mais compensate en créant une piste voire deux pour le fond.

to Laguiolethe problematic is plus aiguë automotive le contrat lieu au fournisseur d’énergie se termina au 31 décembre. “Il faudra improve les tarifs des ski passes in January. That is equally for this raison that our fermons two days par week the station hors vacances scolaires. to the Supply”, earlier Christophe Rançon, chef d’exploitation of the Laguiole station.

Une problématique qui touche évidemment l’ensemble du pays et des massifs, d’où la demande collective d’un bouclier tarifaire. Ainsi, the affiliation nationale des maires des stationes de montagne (ANMSM) “Dit avoir alerté le gouvernement dès le mois de juin mais il n’y a pas de vraie answer, on est dans un marché de area of interest. Notre demand de mesures pour contenir l’augmentation du coût de l’energie est toujours pending”, Announcement Joël Retailleau, normal director of the ladite affiliation.

Et d’adjouter : “Les compensations financières guarantees avant l’été n’ont toujours pas été versées.” Il ya urgency automotive cet élu révèle “qu’un tiers des stations en France ont leur contrat avec leur fournisseur qui s’achève en fin d’année.” Right here is the home of Laguiole. Et ce qui lui fait dire: “L’hiver n’est pas en hazard mais le début d’année might be difficult. On pousse très fortement.”

L’éclaircie pourrait venir des activités proposees pendant les quatre saisons. “All of the stations on my place of the actions on this place and the attendants of the vacancies on the return with a return to nature. On a 98% of the mountainous territory that’s virgin in France”concluded Joël Retailleau who appears equally assured on the hausse des ski passes “qui suivent l’inflation avec des prix maîtrisés”. Les réservations témoignent de cet attraction pour la montagne. Comme en attestent les chalets d’Évelyne Conquet qui font le plein au pied des pistes. Des pistes en revanche orphelines de l’établissement éponyme qui venait d’ouvrir. Seule la neige serait vector de bonne nouvelle.

The chiffre : 7

L’observatoire nationwide des stations de montagne annonce que le taux d’occupation prévisionnel pour l’ensemble de la saison dans les stations

Le ski membership on piste

On connaît l’significance des skis golf equipment en Aveyron. Celui de Laguiole will hear the inscriptions, samedi November 26, from 5 pm to 9 pm, on the brasserie L’Abeille, in Laguiole. Likewise, in response to the homes of the coûts, the ski membership proposes the prizes of desire for the licenciés. Contact 07 84 42 64 67.

Laguiole sans main-d’oeuvre

One different problematic, helas pas nouvelle, mais qui semble s’intensifier au fil des seasons, surtout depuis que la pandémie est passée par là, est la penurie de main-d’œuvre. “Nous n’avons toujours pas de perchiste. J’ose esperer trouver les quatre personnes pour les téléskis”, laments Christophe Rançon, chef d’exploitation of the station that prompts its réseaux jusqu’en Bretagne mais “il manque des logements pour I’ll allow them to come, if there’s a drawback”. Ce dernier mise sur les logements saisonniers laissés vacants à la station par les salariés de la Maison Bras. leur intérêt pour travailler a la station. Lastly, the chef d’exploitation s’inquiète “qu’aucune personne ne manifeste pour les forfaits en prévente”. Sans doute faut-il attendre l’arrivée des premiers flocons pour voir arriver également les premiers purchasers…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *