Skip to content

Astrologie, bijoux magiques, gourous… Derrière le enterprise de l’esotérisme, une vraie soif de spiritualité

I marché de l’esotérisme est florissant. A curious business alchemy that hides an actual aspiration to spirituality. Decryptage.

Astrology (celestial configurations), numerology (proprieties of names), lithothérapie (bienfaits des pierres), tarot, oracles, shamanism, vipassana meditation are usually not pas des croyances et pratiques nouvelles. However after these few years, they crystallisent the totally different visages du sacré in our occidental sociétés, en empruntant aux formes anciennes et en les réinventant à la lumière of important variables like le choix, l’autodétermination. «Dieu a revêtu de nouveaux habits», écrivait déjà l’écrivain et sociologue Frédéric Lenoir, il ya plusieurs années. Le sacré devient une expérience intime et bigarrée, loin des chemins de Compostelle, les cheminants type une nebuleuse très nonsense.

In video, touch upon the meditation peut nous rendre plus heureux

Solicitée par plusieurs grandes maisons pour animer des ateliers d’astrologie lors d’événements, Julie Patriat, astrologer shaped depuis 2009, a pu aprendre le pouls de cette quête de vérités multiples. «Even when astrology is an ancestral custom that exists properly sûr à l’époque des Rois mages, et qui était pratiquée chez les Égyptiens, il already a vrai renouveau de la pratique depuis peu. Le Covid n’a fait qu’accélérer les choses. Enfermés chez eux, les gens ont eu le temps de questionner leur modèle, le sens de leur vie, et se posent des questions.” His clientele consists of a majority of girls’s problems with the younger class (even when the lads are décomplexent), who and have a bearing vers la connaissance de soi, who do not even chortle to see with the voyance. C’est cette notion de quête intime qui est centrale pour apprécier les nouvelles formes de sacré. L’individu s’ouvre à tout pour mieux se connaître lui-même.

A mixture of occultism

Pratiquant une astrologie basee sur la mémoire cellularaire, this astrologer insists on the helpful edge and on the complementarity of various disciplines. «Ce n’est pas le profil kind des astrologers, mais moi, je suis croyante. Je crois en Dieu, en Jésus, et même aux anges”, confides Julie Patriat, alors que sur son bureau, une croix en bois d’olivier, rapportée de Jérusalem, côtoie un jeu de cartes divinatoires des Saints & Anges et un bâton de Sauge, qu’elle fait brûler après chaque séance pour air purifier l’air. «La personne qui se cantonne à une pratique va moins avancer, mais il faut savoir aller vers ce qui nous convient, ne pas s’éparpiller.» Parallèle de son activité d’attachée de presse, Audrey s’est, elle, formedée à la numérologie. D’abord par de nombreuses lectures, puis grâce à des formations : «Après avoir eu un enfant, j’ai éprouvé le besoin au second de reprendre mon activité de valider le fait que j’étais sur le bon chemin. C’est cet éclairage que recherchent aujourd’hui les personnes qui consultent me.» She is passionate after childhood by astronomy and psychology, the creator of buggies Olfactory Paris a, from son côté, suivi une formation d’astropsychologie. C’est ainsi qu’elle a appris à réaliser un thème, et pensé à le glisser dans de petites fioles encapsulates dans la cire. «L’approche est plus psychologisante que diseuse de bonne aventure. C’est une façon de se razsurer, de se raccrocher aux planetes. J’ai travaillé toute la palette sensorielle, les odeurs avec un couple de nez, les touchers, avec des designs symboliques. ll already une dimension introspective, et la lecture du thème, informed me, stunned by the justesse of sure conclusions. Les gens aiment qu’on leur parle d’eux.”

Il ya une raison à l’emergence de cette scene spirituale. Cela répond à une attente et à un besoin de réponses que l’on ne retrouve plus ailleurs

Jean-Laurent Cassely, journalist

Ce qui caractérise ces nouvelles formes de sacré, c’est donc bien leur capacité à se prêter à toutes les variétés d’hybridation. The sociologists converse ainsi de «bricolage spirituel». Contrairement aux croyants des religions monotheistes qui ne croient qu’en un Dieu, appartiennent à une chapelle, les adeptes du néosacré sont curieux de tout, testent et combinent plusieurs pratiques.
Le journaliste Jean-Laurent Cassely thought qu’il serait erroné de n’y voir qu’une dérive advertising and marketing. Il consecrate a chapter of son free from him, La France sous nos yeux (1), au «patchwork spirituel français» dans lequel il passe en revue l’essor de la tradition psy, le fait que shamanisme et ésotérisme gagnent du terrain dans tous les milieux sociaux et la place du yoga dans ce grand combine. «Il ya une raison à l’emergence de cette scène spirituelle, décrypte-t-il. Cela répond à une attente et à un besoin de réponses que l’on ne retrouve plus ailleurs. Les langages religieux traditionnels sont devenus dans notre société occidentale des langues mortes, souvent déconnectées de la pratique et du quotidien. A world, the place faith, politics, nice utopies, disparate and people who selected to reinvent themselves, mais ne faut pas y voir que de la dérive marchande.»

Analyze et humor

Dans la grande boîte à utils de la spiritualité, il no seulement de plus en plus d’devices, mais ils sont destinés à un nombre croissant de praticiens et d’utilisateurs. Relayé par l’édition et les réseaux sociaux qui jouent comme caisse de résonance, le phénomène devient précisément sociétal. Faut-il y voir une prize en major individuelle de la croyance ? Pas if easy. Il serait tempting de n’y voir qu’une énième manifestation d’un nombrilisme caractérisé, mais ce serait une erreur. If the phenomenon goes viral aussi bien avec les réseaux sociaux, c’est que la quête de soi n’est pas que réflexive. She additionally allowed my mates to hook up with the communities, to reconnect to the group. Sur Instagram, on ne compte plus les comptes dédiés à l’astrologie, aux oracles, à l’horoscope. Les jeunes, elévés à la potion Harry Potter et Seigneur des Anneaux They’re the primary to function jeu des horoscopes postés quotidienne. Certains comptes très bien faits, qui mêlent connaissance du sujet et humour, atteignent des information d’viewers. C’est le cas d’astrotruckwhich accumulates 346,000 subscribers.

Remark clarify a succès tel ? Par la justesse de l’analyse mix with a sure recul. Ce qu’explica la créatrice du compte, Maheva Stephan-Bugni, avec une grande transparency: ce qui l’interesse plus que tout, c’est la narration. Dans son cas de ella, des écrits bien sentis, money et directs. Autre porte d’entrée spirituelle: la sorcière, determine de proue du féminin sacré et incarnation of a puissance féminine reconnected to nature parle énormément aux jeunes femmes, who in plus d’être abonnées à nombre de comptes Insta dévorent une littérature allant de Mona Chollet aux auteures Anglo-Saxonnes.

Discover your boussole

Ces «nouveaux aventuriers et aventurières de la spiritualité», as les sonomme sociologist Jean-François Barbier-Bouvet, by no means handed a homogeneous inhabitants. Ils ne se laissent pas enfermer, ni dans le cliché du bobo perché des villes en choc post-traumatique ni dans l’picture du baba rural fumeur de joints. On and trouve des intellectuels et des manuels, des sportifs et des cérébraux, des citadins et des banlieusards, des cadres, des plus modestes. Les réseaux ont contribué à élargir le spectre, la globalization des idées a fait le reste. For my mates I’ll perceive what inspired you, the journalist Marc Bonomelli informed you that they’re free from him, Les Nouvelles Routes du soi (2), as a documented voyage «en immersion chez les nouveaux spirituels». Préférante le terme de «mixologie spirituelle», l’emprunté à l’univers des cocktails, à celui de bricolage, il cites the PhD pupil in spiritual sciences Julia Itel to preciser les contours de ce breuvage sacré : «Les quêtes de sens des enfants des babyboomers se caractérisent par une approche plus rationnelle melant de la psychology, de la philosophie et de la spiritualité.”

La deep-ecology (écologie profonde) encore appelée écospiritualité, qui inclined des transformations radicales, a fait passer l’idee qu’il ne fallait pas merely changer nos modes de consommation et de manufacturing, mais notre imaginative and prescient et notre rapport au monde. Reconnect with nature, with the cosmos

Jean-François Barbier-Bouvet, sociologist

Selon lui, this attirance pour l’astrologie, le shamanisme, ce besoin de se reconnecter à un cosmos vivant est concomitant avec un monde en transition. Le Covid a fait effet loupe. «Il ya eu un popping out (revélation) avec le coming in (enfermement) du confinement.” Extra invoking a phenomène antérieur et bien plus structurant, il relie ces routes du soi à la crise climatique et aux peurs qu’elle engendre. «L’écologie, précise-t-il très justement, a trouvé un terrain pour être spiritualisée. La deep-ecology (écologie profonde) encore appelée écospiritualité, qui inclined des transformations radicales, a fait passer l’idee qu’il ne fallait pas merely changer nos modes de consommation et de manufacturing, mais notre imaginative and prescient et notre rapport au monde. Reconnect to nature, to the cosmos.” De là, ce fil rouge autour d’une nature forte commun à nombre de ces spiritualités: néodruides, néopaganisme, néochamanisme.

Offre proteiform

Face à ce monde qui bouge, qui brouille les repères, I analyze ces nouvelles formes de sacré comme des voies de fluidité permettant de s’adapter au mouvement. «La méditation de pleine conscience, cite-t-il en instance, permet d’accepter le flot, de surfer dans cette société qui de plus en plus resemble à un grand logiciel qui se remettrait à jour en permanence.» C’est pourquoi ceux qu’il préfère appealer les «créatifs spirituels», qui essaient toutes sortes de combinaisons «pour ne pas tomber dans le dogme», voient de plus en plus le sacré comme une expérience personelle de l’immanence. Si mot divin subtracte très employé, ce n’est plus du tout pour qualifier une relation verticale, encore moins personnifiée en un dieu, mais au contraire une recherche horizontale, une energie vitale, invisible.

L’un des risques de cette offre protéiforme est de manquer de boussole pour choisir ce qui convient le mieux et fuir les nouveaux gourous qui en profitent pour se faufiler sur les réseaux. Sans aller jusque-là, la financierisation par certains praticiens de leurs écrits, de leurs conférences, de leurs jeux n’est pas toujours justifiée, surtout lorsqu’ils se prévalent d’une miniformation categorical.
C’est là que les créatifs spirituels qui se méfient du psychological s’en remettent beaucoup à l’instinct, au ressenti, à l’intuition, et ne constituent pas toujours de bons augures. Between 2015 and 2020, les plaintes pour dérives sectaires auprès de la Miviludes ont presque double dans ce secteur de la santé et du bien-être. Il serait réducteur de limiter le nouveau sacré à ces dérives, mais il faut connaître cette réalité. Il faut notamment faire consideration à ne pas tomber dans les nouvelles injonctions de ce que certains appellent déjà l’happycratie », pour reprendre le titre du livre d’Edgar Cabanas et Eva Illouz. “L’autre jour, sur Tinder, je suis tombé sur une personne qui m’a dit si tu es Gémeaux, swipe à gauche… En gros, dégage!”, rapporte Marc Bonomelli un peu outré. Pas très quête de sens tout ça!

(one) La France sous nos yeux, coécrit par Jean-Laurent Cassely, Éditions du Seuil, 496 p., €23.

(2) Les nouvelles routes du soi, by Marc Bonomelli, Éditions Arkhé, 320 p., €19.90.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *