Skip to content

in opposition to the European Fee

Alors that the Fee européenne campe sur ses positions concernant la réduction de l’utilization des pesticides, une résistance de plusieurs pays membres est en prepare de voir le jour

selon le journal Politicalthe route générale de la santé (DGS) of the Fee européenne aurait adressé le 19 juillet dernier aux différents pays des objectifs chiffrés in regards to the nationwide obligations of réduction des produits phytosanitaires prévues dans le Inexperienced Deal.

Or, la veille, lors de la réunion des ministeres de l’Agriculture de l’UE à Bruxelles, plusieurs pays, dont la France, avaient fait half de leur souhait de revoir les objectifs de la Fee. « Un gran nombre de pays, dont la Pologne, la Lithuania et la Roumanie, ont I criticized the méthodologie scientifique sur laquelle reposent les objectifs nationaux », relate Political. A reference in query that partage additionally la Belgique : « On a big drawback avec ces méthodes de calcul. Ce sont des indicateurs complètement arbitraires », to additionally declared Maarten Trybou, fonctionnaire au ministère belge de l’Agriculture.

Learn additionally: the discount of pesticides handed by scientific progress

Pourtant, une liste non officielle des objectifs de la Fee pour 25 pays de l’EU, which was launched by the press, reveals that after 10 pays ont été invited à réduire de plus de 50% l’utilisation et les risques liés aux pesticides, à savoir un objectif supérieur à celui arrêté pour l’ensemble de l’UE. On and I found that France is registered to scale back the usage of pesticides by 54% and dangers, tout comme l’Espagne, in addition to that l’Italie will set a purpose of 62% and l’Allemagne 55%.

A manque d’évaluation scientifique

Difficilement atteignables sans mettre en peril la manufacturing agricole européenne, ces objetifs ne prennent pas en compte des mises en garde adressées por a sure identify de l’EU nation à la Fee pour l’alerter contre les multiples conséquences d’une adoption du texte in l’état.

As well as, dans une word commune datée du 23 mars dernier, une coalition de 12 pays incluant notamment l’Autriche, la Pologne, la Roumanie, la Bulgarie, la Hongrie et l’ensemble des pays Baltes, expresses clearly that the preliminary proposition of the Fee accessible « I aroused full of life issues ».

Ces pays soulignaient notamment que les objetifs de réduction de pesticides avaient été fixés « sans que les évaluations scientifiques des possibilités pratiques de les atteindre ne soient dument étayées » et qu’ils « do not need the compte des différences entre eux when it comes to amount of energetic substance used per hectare of agricultural land and the outcomes allow us to get hold of a stage of Member States ».

The presidency of the Council of the EU doesn’t attend to the truth that the nations are parviennent to a unified place of the tip of their mandate

« The aims of the discount of pesticides adopted should not result in a lower in agricultural manufacturing, so as to not threaten the meals safety of the European Union », soulignait le texte en rappelant qu’ « Presently, farmers are usually not going to entry a big occasion of options which might be applicable for acquiring a top quality return, which may result in a low stage of meals high quality within the European Union ». Et de concludes that « The Member States are licensed to repair their aims in accordance with the precept of subsidiarity and one maniere that has the good thing about the particular nature of the Chaque State Member and the necessity to defend crops in opposition to nuisible organisms ».

Pour sa half, le gouvernement polonais adressé, le 30 juin, un courrier aux filières agricoles pour faire half de son opposition au projet de la Fee: « The place of the ministère à l’égard du projet is strongly damaging, compte tenu du indisputable fact that the restrictions and costs imposed on farmers are proposed within the undertaking. » Et d’encourager les filières agricoles « à exprimer leur place sur les options législatives proposed dans le projet, que serait ensuite utilisée par le ministère ». « The acquiring of your opinion argued our permission to develop a place that solutions the mieux doable aux kisses du pays », concluded the letter.

As I remarked Politicalthe Presidency of the Council of the EU doesn’t attend to the truth that the nations parviennent to a unified place for the tip of their mandate,

Leave a Reply

Your email address will not be published.