Skip to content

A mois pour évaluer votre rapport ou dépendance à l’alcool, et penser à votre santé

Dry January, the motion launched in Grande-Bretagne is invited for the third version in France. De nombreux Français vont tenter un mois de janvier sans alcool, tenter de stopper ou de réduire leur consommation de vins, bières ou alcools forts. Une pause qui ne peut qu’être bénéfique como explici un médecin.

Tout savoir sur :
The Fête des Lumières 2022 in Lyon

Pas un verre, pas une goutte. Sylvie* determined to ne pas toucher un verre d’alcool en ce mois de janvier. “Je bois peu, mais pendant les fêtes, c’est vrai que c’est temptant, un verre de crémant, un verre de blanc au repas, et on a fait ça plusieurs jours de suite. Ce n’est pas la dépendance ou le hazard de l’alcool qui préoccupe me en primer, mais le sucre que représente chaque verre. Du sucre de trop, alors depuis deux ans, c’est vrai, en janvier, j’essaie de faire sans alcool. On se rend compte que résister est difficile, le vin c’est la convivialité et le plaisir” clarify cette mère de famille de Franche-Comté.

Julien will suivre ce “Dry January” lui aussi. “On va dire que je m’en fiche un peu de la date…L’an passedé, je l’ai fait en septembre, carje considérais avoir un peu trop profité de mon été. Je vais le faire seul et quelques amis will suivre me when ils le decideront, mais eux n’auront que quelques jours pour se sentir bien avec leurs corps! J’ai 36 ans, et c’est un défi assez complicé when on est un bon vivant qui aime voir ses amis de él!” belief Comtois.

A mois de janvier sans alcohol à l’heure des bonnes résolutions de 2023. Un pari qui s’annonce facile pour certains, plus délicat pour d’autres consommateurs pour qui la dependance est là, ou sur le level de s’installer. Corinne Lesueur-Chato is a health care provider on the heart of sounds, d’accompagnement et de prévention en addictologie in Besançon dans le Doubs. She tells me that 10 to fifteen% of the French are depending on alcohol. Les suggestions de l’OMS et de Santé Publique France conseillent de ne pas boire plus de 10 verres par semaine pour notre santé. Ces suggestions ne prennent pas en compte le risque qui installe la dépendance, souligne le médecin. Cette habitude qui fait qu’à un momento, on ne peut plus se passer de l’alcool enchaînant par instance des week-ends de consommation d’alcool, de façon festive, ou de façon plus solitaire.

For the medication,“Il est intéressant d’experimenter l’arrêt de l’alcool quel quél que soit le second. Ce mois sans alcohol, on will see touch upon the vit. Est-ce difficile ? Est-ce qu’on y pense beaucoup ? Pas du tout? Est-ce que physiquement, c’est difficile pour certaines personnes, automotive il ya des tremblements? Of the nervosité?

Réduire sa consommation, sans même la stopper, amène déjà des bénéfices. Une fatigue moindre, des idees plus claires, des troubles de mémoire qui diminuent, des idees plus claires. Un meilleur sommeil, et à plus long run une baisse de la rigidity.

La France, reste un pays où la tradition de l’alcool est très presente. Au-delà d’une certaine consommation (2 verres per day for les femmes et 3 verres per day for les hommes), l’alcool est un facteur de risque majeur for sure cancers like celui de la bouche, gorge, œsophage, colon- rectum, or most cancers du sein chez la femme. In response to the WHO, alcohol is classed as a most cancers molecule after 1988. L’alcool causes 40,000 décès for an in France.

Aujourd’hui, des traitements existent pour réduire dans un premier temps sa consommation. Les personnes dépendantes à l’alcool se font soigner plutôt, ascertains Corinne Lesueur-Chato, médecin au heart de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie à Besançon. Le regard sur l’accès aux soins des personnes alcooliques a changé selon elle.

10% of Français are from quotidiens consommateurs. The premiere selected à faire est d’évaluer votre consommation. Pas plus de 2 verres per day, pas all days, 10 verres most per week. The individual relying on the alcohol can repair the goals by way of consommation, d’économies sur le price range alcool. Mettre en route des activités akin to sport, cultural actions, social… When you do not parvenez pas à réduire votre consommation d’alcool seul, il exists des lieux pour vous aider où des professionnels pourront vous accompagner dans votre démarche de réduction de consommation. Your common physician is your privileged interlocutor, your entourage may also be your aider.

*prenom modified

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *