Skip to content

A L’Aigle, les soldes sont-ils toujours attractifs pour purchasers et commercants ?

Chez Bréal, à L’Aigle, personal gross sales earlier than the soldes, the primary week of January ©Réveil Normand

Une étiquette -30% en magasin, attire-t-elle toujours les purchasers ? Est-elle toujours aussi intéressante pour les commercants? Confronted with the multiplication of discount intervals on the web and on magasin, these questions are by no means self-possessed.

Alors que les soldes ont débuté mercredi, chez la plupart des commerçants de L’Aigle (Orne), indépendants ou franchisesés, they ont misplaced their attractiveness.

Peu d’engouement pour les soldes

De moins en moins de purchasers ruent en magasin pour les soldes. Dans L’Aigle de nombreuses vitrines arboraient des affiches signalant leurs ventes privées, réservées aux plus fidèles consommateurs, avant le début de la période. Sandrine Durand-Dassier, supervisor of the boutique d’accessoires de mode Il était une fois dans l’Ouest, verify this pattern. «Pour les denières soldes, il n’y a pas eu un grande engouement», confirmed the service provider.

À défaut de voir du monde, chez Bréal, the particular person accountable for the magasin explains ne pas avoir plus d’affluence pendant ses soldes. « Même si les prix sont réduits, on voit toujours autant de purchasers. Des habituées qui viennent all au lengthy de l’année », explain-t-elle.

Des purchasers perdus, mais durs en affaires

The week earlier than the soldes, peu de purchasers passaient dans les rues de L’Aigle pour regarder les vitrines. Nevertheless, certains d’entre eux repéraient les bonnes affaires devant les boutiques procédant à des ventes privées. «J’aime bien venir en magasin des qu’il ya des réductions», avoue une aiglonne venue remplir sa garde-robe de ella. “Les ventes privées c’est aussi bien que les soldes, puisqu’à la fin, il ne resta plus que les grandes tailles”. Pour d’autres, this addition of discount intervals makes a peu turner la tête. “Between Black Friday, the personal gross sales, the winter and winter soldes, on a l’impression qu’il and toujours des réductions”, estimated this vagabondant consumer earlier than the aiglonnes showcases.Cependant, even when the pattern is à s’y méprendre, les purchasers interrogés aiment toujours se rendre en magasin, pour essayer les vêtements avant d’acheter.

Pour cette desnière, l’arrivée de nouvelles collections is concluded par des périodes de déstockage, qui s’additionnent aux soldes. « Our collections are renewed chaque saison. Celles-ci laissent place à des déstockage intervals. Ça peut avoir pour conséquence de diminuir l’intérêt des soldes pour les purchasers. »

Face à toutes ces réductions, Sandrine Durand-Dassier deems that les purchasers ne savent plus où donner de la tête. « The purchasers are fully misplaced. Ça n’a plus no sens. Chez les franchises, on voit des ventes privées, a product acheté the second à -40%… Ça tue les petits commerces », deplores her l’aiglonne.

However, au topic des chats sur web, the service provider deems that her purchasers on toujours can be happy to undergo the magasin. « Essayer les vêtements, toucher les textiles et voir le produit, c’est un plaisir encore d’actualité », in response to the supervisor ofIl était une fois dans l’Ouest.

Movies : for the time being on Actu

Pour d’autres merçants, en somme, moins nombreux, les soldes fonctionnent toujours. That is the home of Anne Jarry, supervisor of the boutique Ache d’épices. « I’ve not been planning just like the franchised magazines. Des promos, je n’en fais jamais en cours d’année. Mes purchasers savent qu’il ya des bons plans à ces périodes-là », affirms-t-elle she, assured quant à la venue de ses purchasers pour cette édition.

“Pas de miracle” for this version?

Confronted with conjoncture, sure retailers thought that the consumer’s energy to kill them would logically resentir sur les ventes. Cette problématique fait que, même si la période de réduction approche, il n’y aura pas de miracles selon ces professionnels.

After once you bought them existent-ils?

Pour again the primary traces of soldes, the faut remonter il already pres deux siècles, from the years 1830, the primary steps of the nice distribution dans la société. Simon Mannoury, fondateur of the primary “grand magasin” in Paris in 1830, referred to as “Le petit Saint-Thomas”, this identify was cited because the inventor of soldes. Pionnier dans le commerce, celui qui était un homme d’affaires réputé, a inventé de nombreux principes comerciaux présents dans les mœurs depuis lors. Gross sales à distance, système de tarificación fixe et affichée seraient à l’origine de ce dernier. L’idee innovante de créer une période de réduction, pour écouler ses shares, provendrait des années 1830 et de ce fameux précurseur du commerce, Simon Mannoury. réduction dans l’année et pour des produits en inventory depuis plus d’un mois.

Pair ailleurs, the supervisor of Il était une fois dans l’Ouest, ne s’attend, successfully, pas à une exception cet hiver. «Avec la conjoncture, une bill d’energie en hausse et le prix du carburant qui en fait autant, le funds plaisir est très limité maintenant», ajoute l’aiglonne. «On ne peut pas vendre tous nos produits pas chers. Si on met tout en soldes, on ne tient pas ».

Même si cette période de soldes reste toujours nécessaire pour les commerçants, afin d’attirer l’œil du consumer, la tendance est sans appel. Il n’y a plus de réel attraction pour les soldes. Pour attirer à nouveau les purchasers pendant les soldes, il faudra, sans doute, innovator de nouveaux stratagèmes.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Réveil Normand dans l’espace Mon Actu. In a single click on, after registration, you and retrouverez toute l’actualité of your favourite cities and types.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *